On distingue généralement les réparations, qui consistent à remettre l'instrument en état de jeu, des restaurations, qui visent à rétablir un état antérieur de l'objet, si possible un état original.

 

Dans la pratique, les restaurations représentent un travail plus exigeant, car il s'agit de rendre les interventions à la fois réversibles, invisibles et – au-delà du simple aspect fonctionnel – "historiquement justes". Cela ne signifie pas pour autant qu'une réparation soit un travail bâclé et il est par exemple courant – voir incontournable – d'effectuer des retouches de vernis dans le cadre d'une réparation "de routine". Disons simplement que l'ambition est moins élevée.

 

Dans ce contexte, je vous propose volontiers mes services en tant que réparateur. Si vous possédez un instrument précieux et recherchez une restauration parfaitement informée, je ne serai sans doute pas la bonne personne. Pour tout le reste, en revanche, il n'y a sans doute pas beaucoup de réparations dont je ne saurai m'acquitter correctement !

 

Tête d'un violon français du XVIIIe : réparation ancienne incorrecte selon les critères actuels (utilisation d'une patte métallique) et de solidité douteuse. À refaire, donc !

Marc Genevrier,

luthier à Nîmes

Fabrication, location, réparation, entretien des instruments à cordes : violons, altos et violoncelles modernes et baroques ; luths et théorbes...

 

 

Me contacter

Actualités

Rendez-vous :

 

- 24-25 août 2017 : Festival Viv'Alto en Cévennes à Lasalle

- 17-19 novembre 2017 : Journées des musiques anciennes de Vanves (F).

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Tous droits réservés, Marc Genevrier, 2014. Photo bandeau : (c) H. Peyre, C. Auguste, M. Genevrier